Jamais Trop Tôt Vol. 6

by Jamais Trop Tôt

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
Je descends de mon vaisseau spatial Pour venir visiter la Terre. C'est une planète spéciale, Maintenant il y a plein de détritus sur la Terre. Tous ces poisons que vous libérez, Pour un semblant de liberté. Et avec ces maux que vous proliférez, Sans souci pour votre santé. Il faut passer à l’action Arrêter la surconsommation Délaisser la procrastination Et penser aux futures générations Mais le plus gros défi de votre société Est l’obsolescence programmée. Faire de la Terre votre priorité Sans ça, vous êtes tous condamnés. Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Il est temps de changer d'air Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Votre monde est à l'an vert Votre monde est à l'an vert Votre monde est à l'an vert Du citoyen au politicien, À tous ceux qui ne décident de rien, Prenez donc votre avenir à deux mains. Et souciez-vous de la flore, de la faune Des animaux et de l’eau. Vous avez tous la technologie, Pour trouver une solution à votre survie. Nous allons maintenant partir de cette Terre Vous laisser dans votre misère. Le monde est à l’an vert. Mais il y aura toujours un vent pour vous pousser à changer d’air. Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Il est temps de changer d'air Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Votre monde est à l'an vert (x5) Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Il est temps de changer d'air. Votre Terre a tant de misère, Tant de problèmes, tant de haine. Votre monde est à l'an vert Votre monde est à l'an vert Il est à l'an vert (x6) Je prend un souffle et je dis, Votre monde est à l'an vert.
2.
Les images défilent et le temps se fixe, On épuise le fil de nos idées fixes. Rechercher des « j’aime » comme un obélisque, Qui domine la vie, tel en est le risque. Tel en est le risque. Une toile tissée par de simples inconnus, Qui commentent sans savoir ni avoir connu. Un jeu dangereux pour ceux n’ayant pas prévu, Une sortie d’urgence quand le silence tue. Quand le silence tue. Pourquoi ai-je cet écran si froid et lisse, Que mes doigts caressent sans toucher vraiment. Pourquoi mes yeux croient-ils ces images remplies de vices Qui noient mon âme dans l’irréel, Dans l’irréel, Dans l’irréel permanent. Mes amis les plus proches deviennent invisibles, Nos rituels deviennent indélébiles, Nos vies parallèles créent des jeux débiles, Nos vies à forfait, à limite invincibles. À limite invincibles. Pourquoi ai-je cet écran si froid et lisse, Que mes doigts caressent sans toucher vraiment. Pourquoi mes yeux croient-ils ces images remplies de vices Qui noient mon âme dans l’irréel, Dans l’irréel, Dans l’irréel permanent. Côte à côte, comme des enfants, Perdus dans l’arène du temps, Des jeux parallèles, les yeux à l’écran Ce virus virtuel qui coule dans notre sang. Pourquoi ai-je cet écran si froid et lisse, Que mes doigts caressent sans toucher vraiment. Pourquoi mes yeux croient-ils ces images pleines de vices Et mon âme maintenant sauvée de l’irréel, De l’irréel, De l’irréel permanent. De l’irréel, De l’irréel, De l’irréel permanent.
3.
Allons découvrir d’autres visages Rencontrer de nouveaux paysages On prendra la voie qui nous plaira Plus rien ne nous arrêtera Plus rien ne nous arrêtera Où le vent nous portera Les yeux ouverts, on rêvera De couleurs et de grand air De saveurs et de lumière De saveurs et de lumière Allez viens rejoins-nous Tant pis si on nous prend pour des fous La nuit tu dormiras en paix Allez viens rejoins-nous Tant pis si on nous prend pour des fous La nuit tu dormiras en paix Sans éprouver de regrets Guidé par nos envies On parcourra la vie Nos sens en effervescence Devant la nature en puissance Devant la nature en puissance On sera poussés par le vent On atteindra l’horizon Pour enrichir notre vision Pour braver le monde et le temps Pour braver le monde et le temps Allez viens rejoins-nous Tant pis si on nous prend pour des fous La nuit tu dormiras en paix Allez viens rejoins-nous Tant pis si on nous prend pour des fous La nuit tu dormiras en paix Sans éprouver de regrets Nous irons pelleter des nuages Capturer nos plus belles images Qui pourra nous retenir? Noircir nos propres pages De ce trépident voyage Mais qui pourra nous retenir? Je rêve sûrement beaucoup trop grand Je m’emballe trop par moment J’aimerais que tu viennes avec nous On aurait l’air un peu moins fous On aurait l’air un peu moins fous Allez viens rejoins-nous (x8)
4.
Les gens ne voient que les accros Mais où sont les modérés C’est alimenter les propos Surtout les plus arriérés. On entend que du chialage Qu’on est juste des paresseux Et que ce n’est pas de notre âge Mais pas nous on est heureux. Je suis fier d’être un gamer Peu importe ce que les autres pensent Même ceux qui se font critiqueurs Nul n’a de droit sur mon existence. Tout ce qui touche aux jeux Sont des sujets tabous De ces commentaires haineux J’en suis vraiment à bout. Certains ne peuvent pas nous sentir On nous traite de parias De nous, ils peuvent bien rire Verra bien qui rira. Je suis fier d’être un gamer Peu importe ce que les autres pensent Même ceux qui se font critiqueurs Nul n’a de droit sur mon existence. Et quand on goûte à cette vie C’est toute une expérience Jouer avec ses amis C’est ça ma vraie existence. (x5) Je suis fier d’être un gamer Peu importe ce que les autres pensent Même ceux qui se font critiqueurs Nul n’a de droit sur mon existence. Je suis fier d’être un gamer Peu importe ce que les autres pensent Même ceux qui se font critiqueurs Nul n’a de droit sur mon existence.
5.
Tu assumes not’ gender? Tu assumes not’ gender? Tu assumes not’ gender? Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tout l'monde nous étiquette Y voit qu'not’ couverture Y'ont dont ben pas d'allure Le monde est pas très net On se sent divorcé Du reste d'la société On mérite pas l'jugement La vue des ignorants C'est ben ben dur de dire Comment on s'sent en’dans On peut pas trop s'enfuir De ce qu’on est vraiment De ce qu’on est vraiment De ce qu’on est Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Accepté? Pas partout Refusé? Tous les jours Les not’ nous priv’ d'amour Nous som’ tous des tabous Tout l'monde a des questions Mais y'écoutent pas les réponses Pourquoi dire not’opinion On s'fait juger parc'qu'on renonce À répondre aux questions Sans retour, sans réponses Et maint’nant notre opinion Est synonyme de silence Synonyme de silence Synonyme de silence Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur Tu assumes not’ gender? Sommes-nous vraiment des leurres? Tu t'crois p't'être supérieur Mais t'es p’t'être pas l'meilleur
6.
Je me regarde dans le miroir Je ne veux plus me voir Je ne me sens pas bien dans ce corps Comment changer le mauvais sort En partant à l’aventure Je cherche le magicien Celui qui est le plus pur Celui qui fera tout bien Voici qui je suis Je veux changer ma vie Je veux être différent Et non comme celui d’avant Voici qui je suis Je veux être différent Et non comme celui d’avant Finalement je l’ai trouvé Il me donne ma nouvelle identité Je suis content pour le moment Mais je vais m’apprivoiser comment? Je me suis trompé, trop écouté Si seulement je pouvais retourner Je me suis trompé, trop écouté Voici qui je suis Je veux changer ma vie Je veux être différent Et non comme celui d’avant Voici qui je suis Je veux être différent Et non comme celui d’avant Voici qui je suis Je veux changer ma vie Je veux être différent Et non comme celui d’avant Voici qui je suis Je veux être différent Et non comme celui d’avant
7.
Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme des étincelles Pourquoi ne puis-je pas les toucher? Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme des étincelles Pourquoi ne puis-je pas les toucher? Les deux pieds plantés sur terre J’attrape d’une main mes larmes Avec une grande gorgée d’air Je ferme les yeux et je m’envole Le vent me frappe le visage Pendant que je file plus loin Je touche maintenant les nuages Il faut bien continuer néanmoins Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme des étincelles Pourquoi ne puis-je pas les toucher? Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme des étincelles Pourquoi ne puis-je pas les toucher? Maintenant je plane plus haut Je vois les étoiles qui scintillent Dans mon esprit leurs images s’impriment Je suis rendue à leur niveau Ma main est étendue devant moi Je sens le choc chaud sur mes doigts Soudainement je commence à tomber Je me retrouve sur le sol, découragée Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme des étincelles Pourquoi ne puis-je pas les toucher? Les étoiles flottantes dans le ciel Qui brillent comme les étincelles Je me demande pourquoi elles sont là Si j’peux pas les toucher
8.
Je sais que tu veux abandonner Mais repense aux moments passés Pense à tout ce que t’as fait de bien Car sans toi je n’serais plus rien Tu as quand même le droit de vivre Passe à la prochaine page du livre Faut essayer de continuer Faut essayer de continuer Car je t’aimerai pour l’éternité L’éternité ne finit jamais Oh ! Non jamais ! Je sais que tu as peur Mais laisse battre ton cœur Battre ton cœur Battre ton cœur Pour toujours (x12) Il faut se rendre au lendemain Viens, tenons-nous main dans la main Aller on va s’amuser La tristesse va s’en aller S’il te plaît, ne lâche pas Parce que tout le monde croit en toi Arrêtons de se faire du tort Reste fort Reste fort Reste fort Et nous vaincrons la mort L’éternité ne finit jamais Oh ! Non jamais ! Je sais que tu as peur Mais laisse battre ton cœur Battre ton cœur Battre ton coeur Je sais que tu as peur Je ne vais pas t’effacer Je ne vais pas t’oublier Mais laisse battre ton cœur Pour toujours (x4) Pour toujours (x4) Forever Pour toujours (x2) Forever Pour toujours (x2)
9.
Couché là sur le toit Lentement je me noie Dans la noirceur du soir Dans la noirceur du soir Je perds tous mes pouvoirs Pris dans cet entonnoir Je ne vois que du noir Je ne vois que du noir Je ne vois que du noir Couché là sur le toit Je vise vers Cassiopée Malgré tout, je la vois Malgré tout, je la vois Avec son dos tourné Elle ne veut plus de moi Je ne peux l'oublier Je ne peux l'oublier Dans les étoiles, je me perds Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères À des années-lumière, je me perds Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Dans cette galaxie sans fin Je me suis retrouvé Je me suis rallumé Comme le feu d'une étoile Je n'ai plus de voile Je me suis retrouvé Je me suis rallumé Les astres m'ont parlé Je peux enfin m'assumer Dans les étoiles, je me perds Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères À des années-lumière, je me perds Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Dans cette galaxie sans fin Je retrouve mes repères Couché là sur le toit Je vise vers Cassiopée Je me suis retrouvé
10.
Photos par-dessus photos superficielles Dans autant d’affabulations aberrantes Ces reflets qui me parlent ne sont pas réels Sans voir ces effervescences qui me hantent Toujours on entend le mot popularité Un jour les « j’aime » vont finir par les tuer Encore et encore un paysage en photos C’est ce qu’on appelle les réseaux sociaux De voir défiler ces photos toute la nuit De voir tous ces gens qui mènent une double vie Un portrait abracadabrant sur Instagram Et une autre qui agit en hologramme Tous ces inconnus des quatre coins du monde Qui habitent de l’autre côté des ondes On s’est écrit, parlé et aussi appelé Mes secrets odieux je les ai confiés Sous les multiples couleurs de cette noirceur Dans ce brouillard de mensonges dénaturés Ta fausse identité d’une rude douceur Prend de l’ampleur et fuit vite la vérité De voir défiler ces photos toute la nuit De voir tous ces gens qui mènent une double vie Un portrait abracadabrant sur Instagram Et une autre qui agit en hologramme Tous ces messages que je perçois sans cesse La lettre le mot la phrase que tu m’envoies Du paragraphe à l’histoire que je reçois Ce désarroi qui baisse et me rabaisse C’est cette haine comme une cage en fer Qui nous enferme et nous garde dans le déni C’est en quittant si brutalement cet enfer Que j’ai fini par aboutir au paradis De voir défiler ces photos toute la nuit De voir tous ces gens qui mènent une double vie Un portrait abracadabrant sur Instagram Et une autre qui agit en hologramme
11.
Comme on effeuille l’aconit À tous les âges de l’enfance J’effleurais quand j’étais petit Grand-père, ta moustache blanche On me voyait tirer dessus On te voyait jouer le jeu Les gens disaient « on ne sait plus » Lequel des deux est le plus vieux Sans toi Je suis comme un poisson qui ne peut plus nager Comme un oiseau qui ne peut plus voler Je suis comme un mendiant qui ne sait plus tendre la main Sans toi Je suis comme un enfant qui ne croit plus au lendemain Sans toi, je ne suis rien Et aujourd’hui, je te ressemble Ton rire éclaire toute ma vie J’avais ta bonté pour exemple Je l’ai gardée pour amie Sur mes cahiers, de ta belle encre Tu imitais mon écriture Je n’étais tout à fait cancre Je n’étais pas tout à fait mature Sans toi Je suis comme un poisson qui ne peut plus nager Comme un oiseau qui ne peut plus voler Je suis comme un mendiant qui ne sait plus tendre la main Sans toi Je suis comme un enfant qui ne croit plus au lendemain Sans toi Je suis comme une fleur en manque de soleil Comme un matin en panne de réveil Je suis comme un bateau qui rouille au fond d’un port Sans toi Je suis comme une chanson qui ne trouve pas ses accords Sans toi, je serais mort
12.
On naît dans le confort Puis la vie se met à bouger On a peur d’aller dehors Mais il faut apprendre à marcher Je débute, je prends les contrôles Je débute, je sors du confort Le pire c’est durant le moment Combattre le malaise, trouver le comment On devra le faire éventuellement Pourquoi pas maintenant ? Mes bras ont envie de lâcher Le courant est trop fort C’est difficile de continuer Encore pire recommencer Je débute, je prends les contrôles Je débute, je sors du confort Le pire c’est durant le moment Combattre le malaise, trouver le comment On devra le faire éventuellement Pourquoi pas maintenant ? Pourquoi pas maintenant ? J’ai peur d’avancer Mais je dois évoluer Je saute dans l’inconfort Pis j’en ressors plus fort J’ai trop peur d’avancer Mais je dois évoluer Je saute dans l’inconfort Et j’en ressors plus fort Je débute, je prends les contrôles Je débute, je sors du confort Le pire c’est durant le moment Combattre le malaise, trouver le comment On devra le faire éventuellement Je débute, je prends les contrôles Je débute, je sors du confort Le pire c’est durant le moment Combattre le malaise, trouver le comment On devra le faire éventuellement Pourquoi pas maintenant ? Pourquoi pas maintenant ? (x6)

about

Le 6e album de Jamais Trop Tôt offre 12 des 24 chansons du spectacle de la 9e édition, présenté le 20 août 2019. La musique a été enregistrée au Studio Ouïe-Dire à Shefford, tandis que les voix ont été enregistrées dans plusieurs studios à travers le Canada.

Les chansons ont été écrites par des jeunes de 14 à 17 ans, provenant d’un bout à l’autre du pays. Jamais Trop Tôt, c’est un projet pour et par les jeunes !

credits

released April 9, 2020

Producteur : Réseau national des Galas de la chanson
Idée originale : Festival international de la chanson de Granby
Chargées de projet : Roxanne Tardif

Réalisation : Charles Robert et Pierre Duchesne
Prise de son : Pierre Duchesne au Studio Ouïe-Dire
Mixage : Pierre Duchesne au Studio Ouïe-Dire
Matriçage : Pierre Duchesne au Studio Ouïe-Dire

Basse, claviers et direction musicale : Charles Robert
Batterie et percussions : Maxime Reed-Vermette
Claviers : Gabriel Laprade
Guitares : Jean-Luc Huet
Multi-instruments : Benoit Rocheleau

Choriste : Isabelle Côté

license

all rights reserved

tags

about

Jamais Trop Tôt Granby, Québec

Jamais Trop Tôt (JTT) est un projet de collaboration entre le Réseau national des Galas de la chanson et le Festival international de la chanson de Granby.
JTT est un concept unique pour les élèves de 14 à 17 ans. Dans des écoles canadiennes, les jeunes ont écrit plus de 600 textes de chanson en français. Les meilleurs ont été mis en musique par d'anciens demi-finalistes du FICG.
... more

contact / help

Contact Jamais Trop Tôt

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Jamais Trop Tôt, you may also like: